Clicky
Les 3 Orangers

Titre :

Fermette à restaurer

Auteur(s) :

Alain ANCELET

Cible :

Pour tous les propri?taires ou futurs acheteurs de r?sidence secondaire.

Prix :

13,5 €
Résumé
Apr?s des ann?es d?h?sitation, un parisien ach?te une petite maison de campagne o? il compte bien se ressourcer le plus souvent possible. Mais son r?ve bucolique se heurte bient?t aux mille et une complications quotidiennes qui, des probl?mes de travaux ? l?entretien du jardin, en passant par l?invasion impromptue des amis et des taupes, vont singuli?rement bousculer ses projets?
Argument(s)
Plac? sous le signe de l?humour, ce savoureux journal d?un citadin transmu? en gentleman-farmer n?est pas sans rappeler l?univers de Pierre Daninos par l?acuit? de ses observations, la vivacit? de son style et la multiplicit? de ses anecdotes.

Extrait(s)
Quand on ach?te une maison, la premi?re d?cision ? prendre est celle du nom que l?on va lui donner. Baptiser une maison, c?est aussi compliqu?, aussi t?m?raire, aussi risqu? que de choisir un pr?nom pour son enfant. Et dans l?adoption d?une enseigne, tout propri?taire ?tale au grand jour les m?andres les plus tortueux de sa personnalit?, les replis les plus secrets de son moi, comme le dirait si bien ce bon Docteur Freud.
Les modestes, plut?t prol?taires que gentilshommes, se contentent d?un SAM?SUFFIT ou d?un DO MI SI LA DO R?, avouant ainsi l?humilit? de leur extraction. Des nains de pl?tre dispos?s sur les pelouses viennent renforcer l?aveu d?une fuite ?perdue devant toute forme de grandeur. Mais saluons comme il se doit la constance de ces petites gens qui ont fait fructifier petit ? petit leurs petites ?conomies pour venir prendre un petit bol d?air avec leur petite auto dans leur petite maison pendant les petites vacances.
Les forcen?s de l??vasion, fuyant la ville, optent r?solument pour LA CL? DES CHAMPS, SANS-SOUCI ou toute appellation r?v?lant qu?ils viennent chercher une forme de libert? au contact de la nature.
Les patoisants puisent leur inspiration dans quelque idiome local : LOU PESCADOU ou LOU CIGALOU en Provence, m?me s?ils n?ont jamais ouvert un livre de Fr?d?ric Mistral. En Bretagne fleurissent les KERVEN BREZEC, BREIZ GWANN ou m?me TRAOU MAD (ce qui signifie : les bonnes choses, tout un programme), m?me si les r?sidents sont natifs de la Haute-Sa?ne ou de la Meurthe-et-Moselle. Cela permet d??pater le touriste et de laisser croire que l?on descend en droite ligne d?un prestigieux corsaire de Saint-Malo.
Les bucoliques donnent ? leur maison le nom de quelque arbre ou fleur du jardin : LES GLYCINES, LES RHODODENDRONS, LES TILLEULS ou LES CL?MA-TITES, LES MYOSOTIS ou LES ASPHOD?LES, faisant ainsi l??conomie d?un titre plus ostentatoire. Le g?nie du genre a ?t? atteint par Colette avec LA TREILLE MUSCATE, son ?ph?m?re propri?t? du Midi.
Les prosa?ques ou les ?ternels sevr?s ne manquent pas d?immortaliser sur leur portail le pr?nom de leur m?re, de leur femme ou de leur fille (je ne pousse pas plus loin mon ?num?ration) : LA GERMAINE ou LA LUCETTE ou LA JEANNE, parfois MARIE-CLAUDE ou MARGUERITE, sans m?me pr?ciser s?il s?agit simplement de l?hommage rendu ? la ?perle? des fleurs (margarita signifiant ?perle? en latin) ou d?un culte immod?r? pour l?h?ro?ne de Faust.
Les initi?s veulent affirmer les valeurs fondamentales de leur terroir : LES MARMOTTES ou LES CHAMOIS en Haute-Savoie, LES VIKINGS en Normandie, LE P?TIT QUINQUIN, dans le Nord, LE CLOS DES OLIVIERS ou LES RESTANQUES en Provence, LE VERT COTEAU en Champagne, etc.
Les ?picuriens s?efforcent de laisser transpara?tre leur go?t immod?r? du farniente et du repos sous toutes ses formes : LE DOUX LOGIS, LA TH?BAIDE, LA L?ZARDI?RE, L?OASIS, LA CHARTREUSE. Cela donne tout de suite envie de retrousser ses manches.
Les frileux vont opter pour un nom qui fleure bon la carapace sous laquelle on se recroqueville pour se prot?ger des griffures de la vie : LA RUCHE, LE NID, LE COCON.
Les amis des animaux disposent d?un vaste r?pertoire, maintes fois r?p?t? : LES BOUVREUILS, LES FAUVETTES, LES CASTORS, LES ?CUREUILS, LES MOUETTES, LES GO?LANDS? J?ai m?me vu MON PERCHOIR au fronton d?une maisonnette sans doute habit?e par des perruches et des mainates... Pour les autres bestioles, puiser ? loisir dans n?importe quelle arche de No?.
Je ne vous dirai pas comment j?ai baptis? la mienne.
Inspiration(s)
Est-il besoin de dire que le point de d?part de ce livre fut... l'achat d'une r?sidence secondaire ? r?nover ?!
Point(s) fort(s)
Une radiographie tour ? tour tendre et ironique des... amateurs e verdure.
Auteur(s)
Illustrateur(s)
Fiche détaillée
Auteur(s) Alain ANCELET
Format 13,5 x 20
Genre(s) Humour
Nb pages 144
ISBN 2-912883-12-1