Clicky
Les 3 Orangers

Titre :

CINGLANT À SEC DE TOILE

Auteur(s) :

Marc Br BOURICHE

Cible :

Les lecteurs empreints d'humanisme et passionnés par les relations humaines.

Prix :

17 €
Résumé
Fruit de rencontres exceptionnelles et de « voyages » conjoints au fil desquels chacun se nourrit de l'autre pour mieux grandir ensemble, ce recueil de lettres-témoignages en forme de métaphores et de courtes nouvelles s'offre comme l'écho de grandes aventures humaines.


Argument(s)
Illustrés de façon très sensible par les lavis de Valérie Perreau et les deux mines de plomb de Susanne Williamson, ces textes au style d'une fluidité toute musicale parlent autant au coeur qu'à l'esprit. Et creusent un sillage enchanté dont le bouillonnement paisible vante la puissance constructive de la relation humaine dans la vérité du partage, et la splendeur de l'existence dans l'âpre volonté de la lutte pour le bonheur.
Extrait(s)
Prenez soin de la pinède, Thorsten !

Rainer confondait la tête et le coeur,
sa volonté de pardonner et sa capacité à pardonner.

En forêt de Thuringe ce 25 Décembre 1945 son pas était moins assuré qu'à l'accoutumée. Un brouillard givrant le faisait douter des premières lueurs de l'aube et il peinait à reconnaître les sentiers. Une anxiété diffuse nourrissait son pressentiment que ce Noël serait insolite. Marquer les fûts pour la coupe d'hiver, repérer les voies et les frayoirs, identifier la trace du braconnier, arpenter le domaine dont sa famille avait la charge depuis des générations le ferait passer prés de la bergerie, entre pinède et marais. Le bâtiment n'avait plus servi depuis l'invasion des Panzers et il se contentait d'en vérifier les huisseries de temps à autres. Hésitant entre deux sentes conduisant à la clairière, il s'arrêta quelques secondes, interrompit le bruissement des feuilles mortes sous ses pas. À peine audibles, les premières notes lui glacèrent le sang. Il reconnut une suite de Bach pour violoncelle, celle que son maître aimait à jouer lorsqu'il se retirait le soir venu, juste avant sa déportation. Quelques maigres volutes tournoyaient au-dessus du faîte, une lumière jaune vacillait derrière la petite fenêtre embuée du pignon. Résolu à ne pas perpétuer la barbarie endurée entre kapos et miradors, Amédée n'était riche que de cette seule résolution...et de son violoncelle retrouvé chez la fille d'un fermier, à lui confié, le jour de l'infamie. Ses biens confisqués, sa famille égaillée dans les affres fébriles de la reconstruction et des règlements de compte, il lui restait encore la bergerie oubliée du Vogelsberg sur les arpents stériles de sa terre. Sa rédemption serait sa reconstruction. Le reste n'était plus son histoire.
Le baron Amédée entretenait avec son garde forestier des rapports dictés par des siècles de tradition. Pour des raisons bien différentes, les deux hommes gardèrent toutefois plus de distance que nécessaire durant les mois qui suivirent ce jour de Noël 1945. Le baron comblait cette distance par une intimité chaque jour plus grande avec son violoncelle tandis que l'autre s'appliquait avec obstination à ses tâches ancillaires. Vers la fin de l'été 1946, comme chaque mois, le garde se rendit à la bergerie. De nouvelles coupes devaient être décidées et un couple de sangliers menaçait les jeunes plantations de la pinède récemment étendue vers le nord. D'un simple regard, Amédée invita le garde à s'asseoir en attendant que cesse de résonner la sarabande. Les notes s'engouffraient dans la vaste poitrine de Thorsten, ruisselaient sur ses joues âpres. Après quelques minutes silencieuses entre ciel et enfer, le garde n'y tint plus:
« Je dois vous dire quelque chose Monsieur le Baron..., je suis responsable de votre dénonciation aux autorités nazies..., je me devais de rester fidèle à mes convictions..., me pardonnerez-vous jamais ?
-Je rends grâce à la musique de Bach d'avoir retrouvé le chemin des mondes libres de convictions..., et combien plus beaux.
Prenez soin de la pinède, Thorsten !».
Histoire
Après des décennies de pratique, un thérapeute rend hommage à ses patients à travers une série de Lettres en forme de noubelles et de métaphores, qui restituent toute la densité de leurs face à face, de leur travail commun et de leur transformation conjointe.


Point(s) fort(s)
Un plongée au coeur des rapports humains propices à l'émergence du sens de la vie. Car, comme le précise l'auteur, ""chacune de ces Lettres ouvre une porte vers l¹essentiel, donnant sens au désir, brisant les peurs du grand large et balisant le chemin qui mène au port."
Auteur(s)
Fiche détaillée
Auteur(s) Marc Br BOURICHE
Format 14,3 x 20,6
Nb pages 144
ISBN 9782912883759